Menu Fermer

Reconfinement | N’ayez pas peur de vous confronter !

reconfinement mon entreprise - ma réussite

Le reconfinement, en vigueur depuis le 30 octobre 2020, a fait naître et/ou renforcer les craintes de nombreux entrepreneurs français quant à la pérennité de leurs activités. Dans quelle mesure peuvent-ils, malgré tout, tirer leur épingle du jeu ? Comment faire pour préserver et renforcer leur liberté de réussir ?

À l’image du millier d’entre eux qui se sont rassemblés vendredi 7 novembre sur la place du Capitole à Toulouse, les commerçants et les entrepreneurs de la France entière s’inquiètent pour leur avenir. En cause : la crise économique majeure engendrée par l’épidémie de Covid-19. Depuis le pic du mars et avril, le gouvernement a mis en place plusieurs mesures successives. À l’instar d’un premier confinement de 55 jours et l’instauration de plusieurs protocoles sanitaires, notamment dans les entreprises et les Établissements Recevant du Public (ERP). Puis d’un couvre-feu précédant un reconfinement national, en vigueur depuis le 30 octobre dernier.

Pour le moment, le nombre de procédures ouvertes en 2020 concernant les redressements et les liquidations judiciaires d’entreprise a diminué par rapport à 2018 et 2019. Mais un certain nombre d’experts et d’économistes évoquent le calme avant la tempête. Malgré les aides gouvernementales mises en place lors du pic épidémique du début d’année et prolongées pour certaines (par exemple, pour les Prêts Garantis par l’État), cette tempête devrait mener à une hausse de près de 80% des défaillances d’entreprises d’ici janvier 2021. Dans ce contexte socio-économique tendu, dans quelle mesure l’entrepreneur peut-il tirer son épingle du jeu ? Comment peut-il dépasser les réalités actuelles, ainsi que ses propres peurs, pour poursuivre son cheminement et atteindre ses objectifs ?

Le reconfinement de la réinvention

Selon l’économiste Lionel Nesta, “notre économie fonctionne sur le principe de la destruction créatrice : les entreprises qui disparaissent sont remplacées par des nouvelles. Sauf que personne n’a envie de se lancer dans la création d’entreprise aujourd’hui.” Pourtant, au-delà de ce constat et du principe de destruction créatrice, d’autres acteurs se montrent plus optimistes. C’est le cas notamment d’Émeric Oudin, l’actuel président du Centre des Jeunes Dirigeants (CJD).

Interviewé fin octobre par La Croix, il avance “qu’une majorité d’entreprises continuent d’avoir de l’activité et remplissent leur carnet de commandes.” Et ce, malgré la situation dramatique vécue par les bars, les restaurants, l’événementiel et le conseil privé. Par conséquent, il s’agit de considérer les problématiques posées par la crise actuelle sous un autre angle. Et, autant que faire se peut, de profiter de cette dernière pour en tirer parti et se réinventer. “Il faut essayer de rebondir et de se créer de nouvelles opportunités”, ajoute-t-il. Par exemple, en repositionnant les activités de son entreprise pour qu’elles puissent s’adapter aux évolutions du marché. Voire, de changer de métier, “si celui qu’on exerce n’a plus beaucoup d’avenir.” 

Une nouvelle journée, une nouvelle opportunité

Certes, le reconfinement initie tout autant des contraintes qu’un manque de visibilité pour le bon déroulement des activités entrepreneuriales pour beaucoup d’entre vous. Pourtant, à ce carrefour d’un avant, d’un pendant et d’un après, que Mon Entreprise – Ma Réussite vous évoquait déjà dans cet article, votre objectif en tant que créateur ou repreneur d’entreprise est bel et bien de dépasser ces contraintes et ce manque de visibilité. À plus forte raison, lorsqu’on sait l’investissement, les risques et les sacrifices que suggère la concrétisation d’un projet d’entreprise quel qu’il soit.

Aussi, ne tardez pas à user de toutes les cordes de votre arc pour poser les prochains jalons de vos avancées. Celles-ci doivent se poursuivre. D’une part, parce que vous croyez en votre projet, votre savoir-faire, votre capacité d’adaptation. D’autre part, parce que votre sens aigu de la responsabilité individuelle vous le commande. Et ce, pour trouver des réponses innovantes aux circonstances actuelles. Afin, également, d’anticiper des solutions durables pour les mois à venir. N’ayez pas peur de vous confronter ! Commencez ou continuez à travailler votre mindset pour soutenir vos efforts, organiser vos objectifs tenables et vos challenges. Enfin, ne reportez aucun projet d’entreprise défini avant le reconfinement et ne vous isolez pas. Par les échanges avec vos associés, collègues, partenaires et clients, vous réaliserez rapidement que le champ des possibles est toujours ouvert.

amandine cruzel mon entre prise ma réussite formation opca à propos

Toutes les prochaines sessions de formation organisées en présentiel par Mon Entreprise – Ma Réussite sont maintenues. Les déplacements, de votre domicile au lieu de formation, sont autorisés dans le cadre du reconfinement. De plus, Mon Entreprise – Ma Réussite s’engage pour le respect de l’ensemble des gestes barrières.